_Union Nationale des Retraités et Personnes Agées_

_Union Nationale des Retraités et Personnes Agées_

- Déconfinement Phase 3 à partir du 15 juin 2020

La phase 3 du déconfinement vient d’entrer en vigueur et s’accentuera dans les prochain jours des mois de juin et juillet. En voici les principales dispositions applicables sur tout le territoire national désormais en vert (seuls la Guyane et Mayotte sont restés en orange) :

 

Commerces et marchés

Réouverts depuis le 11 mai. Le port du masque est recommandé : les commerces peuvent interdire l'accès aux clients sans masque.

 

Restaurant, cafés et bars

Réouverture le 2 juin dans le respect de la distanciation physique : groupe de dix au maximum, distance minimale de 1 m entre chaque table, interdiction de consommer debout à l'intérieur, port du masque obligatoire pour le personnel ainsi que pour les clients quand ils se déplacent dans l'établissement. A partir du 15 juin, cette ouverture a été étendue à l'Ile-de-France.

 

Cinémas

Réouverture le 22 juin

 

Théâtres et salles de spectacle

Réouverture partielle à partir du 2 juin, avec des règles de distanciation strictes (places assises, gestion des flux, port du masque obligatoire).

 

Bibliothèques, médiathèques et petits musées

Réouverture depuis le 11 mai

 

Discothèques, salles de jeux

Interdits ou découragés au moins jusqu'au 21 juin

 

 

Parcs et jardins

Réouverture totale dès le 30 mai, le port du masque pouvant y être imposé à la demande des maires. Les forêts sont accessibles depuis le 11 mai.

 

Campings, villages vacances et hébergements collectifs

Réouverture progressive à partir du 2 juin

 

Plages, lacs, plans d'eau et bases nautiques

Réouverture le 2 juin

 

Centres de loisirs

Réouverture autorisée depuis le 11 mai, si les communes ont les moyens d'assurer un accueil dans de bonnes conditions sanitaires.

 

Lieux d'hébergement (hôtels, gîtes)

Ouverture généralisée à partir du 2 juin, avec des exigences sanitaires renforcées. Les locations touristiques entre particuliers sont autorisées.

 

Parcs de loisirs et de plein air

Réouverture partielle à partir du 2 juin, avec une jauge maximale de 5 000 personnes.

 

Colonies de vacances

Réouverture à partir du 22 juin

 

Evénements (festivals, salons, concerts…) de plus de 5 000 personnes

Interdits jusqu'à nouvel ordre.

 

Visites dans les Ehpad

Autorisées à partir du 15 juin

 

Rassemblements de plus de 10 personnes

Interdits ou découragés au moins jusqu'au 21 juin. Les rassemblements privés, à son domicile par exemple, ne sont pas limités par la loi, mais les autorités appellent au civisme et au respect de la distanciation et des gestes barrières.

 

Manifestations sur la voie publique

Autorisées depuis le 13 juin sous conditions. Les manifestations sur la voie publique sont autorisées dans le respect des gestes barrières (masque ou distanciation), en ne dépassant pas 5 000 personnes.

 

 

Activités sportives

Autorisées largement depuis le 2 juin, en respectant les règles de distanciation physique. Les sports collectifs ou de contact restent interdits au moins jusqu'au 22 juin.

 

Manifestations sportives publiques (stades, hippodromes)

Interdits au moins jusqu'au 22 juin. Pour la suite, la décision sera évaluée en fonction de la situation sanitaire. La Ligue de football professionnel souhaite que la prochaine saison de Ligue 1 et de Ligue 2 reprenne les 22 et 23 août, mais cette date doit encore être confirmée.

 

 

Déplacements en France métropolitaine

Autorisés depuis le 2 juin mais il reste toujours plus raisonnable de limiter ses déplacements lointains.

 

Déplacements vers l'outre-mer

Restreints jusqu'au 10 juillet. Les déplacements entre la métropole et les territoires d'outre-mer restent soumis à des mesures de quatorzaine. En Guadeloupe, Martinique, à La Réunion, Saint-Martin et Saint-Barthélemy, l'isolement a été réduit à sept jours, ce qui pourrait être généralisé à partir du 22 juin aux autres territoires. Un nouvel allégement est annoncé au plus tard le 10 juillet, mais un test PCR de détection du virus restera obligatoire pour tous les voyageurs.

 

Déplacements en Europe

Autorisés dès le 15 juin sans restriction de circulation au sein de l'espace européen, à l'exception de l'Espagne et du Royaume-Uni. Ces deux pays imposant des quatorzaines aux arrivants, la France applique la réciprocité.

 

Déplacements hors de l'Europe

Ouverture progressive à partir du 1er juillet où on pourra « se rendre dans les Etats hors d’Europe où l’épidémie sera maîtrisée ».

 

 

Transports urbains (métros, bus…)

Réouverture progressive depuis le 11 mai

Les métros, bus et tramways fonctionnent toujours avec une capacité réduite, pour faire respecter la règle d'un siège sur deux accessible. Le port du masque y est obligatoire, sous peine d'une amende de 135 euros.

A partir du 16 juin, il n'est plus nécessaire d'avoir une attestation pour prendre les transports en heure de pointe en région francilienne.

 

Taxis et VTC

Autorisée depuis le 11 mai, mais le port du masque est obligatoire pour les chauffeurs et les voyageurs, si le véhicule ne dispose pas de protection en Plexiglas.

 

Trains

Réouverture progressive depuis le 11 mai. L'offre de la SNCF, réduite notamment sur les grandes lignes, devrait revenir à la normale à partir du 24 juin, selon le gouvernement. La restriction d'utilisation d'un siège sur deux a été levée, mais les voyageurs doivent porter un masque en permanence, en gare et à bord. La réservation reste obligatoire pour la quasi-totalité des trajets. Les services à bord (restauration, accompagnement d'enfants) restent suspendus.

 

 

Crèches

Réouverture le 22 juin pour tous les enfants « selon les règles de présence normales »,

 

Ecoles primaires

Réouverture à partir du 22 juin pour « tous les élèves de manière obligatoire et selon les règles de présence normales ». Le protocole sanitaire sera allégé.

 

Collèges

Réouverture pour tous le 22 juin

 

Lycées, prépas et BTS

Réouverture progressive à partir du 2 juin

 

Oral du bac français

L'épreuve orale du bac français est finalement annulée. L'évaluation se fait sur la base des notes obtenues lors des premier et deuxième trimestres de l'année scolaire.

 

Centres de formation

Réouverture autorisée depuis le 11 mai

 

 

Télétravail et horaires aménagés

Encouragés autant que possible jusqu'à nouvel ordre.

 

Chômage partiel

Prise en charge réduite à partir du 1er juin. Le chômage partiel pourra continuer à bénéficier aux parents dont les enfants ne pourraient pas être scolarisés (sur attestation) et aux personnes vulnérables qui ne peuvent pas télétravailler.

 

 

Cérémonies religieuses

Autorisées depuis le 23 mai

 

Mariages

Autorisés à partir du 2 juin en veillant à la prudence et au respect des distanciations physiques,

 

Enterrements

Limités jusqu'à nouvel ordre et continuent a priori à être limité à vingt.

 

Cimetières

Réouverture depuis le 11 mai

 

 

Elections municipales

Maintenues le 28 juin dans les 5 000 communes où le maire n'avait pas été élu au premier tour.

 

 

Tests, isolement et identification des cas contacts

Jusqu'à nouvel ordre. La politique sanitaire mise en place au début du déconfinement reste la même. Les personnes positives au SARS-CoV-2 ont le choix entre s'isoler chez elles (ce qui place tout le foyer en quatorzaine) ou dans un hôtel réquisitionné. Les malades restant à domicile doivent porter un masque en présence de leurs proches. Ils peuvent s'en procurer gratuitement en pharmacie sur prescription médicale. L'objectif est de « casser les chaînes de transmission ». S'il peut y avoir des contrôles, le système repose en premier lieu sur « le civisme de chacun », selon le gouvernement. Des « brigades » sont créées dans chaque département afin d'identifier et de tester les cas contacts d'un malade positif au virus. Enfin, le gouvernement dit vouloir continuer à tester massivement la population. Il encourage toutes les personnes présentant des symptômes évoquant le Covid-19 à aller se faire dépister grâce à un test virologique PCR. La Sécurité sociale rembourse les tests sérologiques (qui permettent de détecter l'infection a posteriori grâce à une prise de sang) aux patients qui se les sont fait prescrire.

 

Installation de l'application StopCovid

Encouragée depuis le 2 juin. L'application de suivi des personnes infectées StopCovid, dont le principe a été approuvé par la CNIL et par les députés et les sénateurs, a été déployée à partir du 2 juin : le téléchargement est gratuit et volontaire. Le gouvernement « invite tous [les] concitoyens à utiliser cet outil complémentaire pour se protéger, mais aussi pour protéger leurs proches et pour protéger les autres ».

 



17/06/2020

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 429 autres membres